Fermer

Louis Abel-Truchet

Une rue parisienne

Huile sur panneau signé et daté 1894 en bas à gauche

49,5 x 61 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Une rue parisienne
Huile sur panneau signé et daté 1894 en bas à gauche
49,5 x 61 cm

Biographie de Louis Abel-Truchet

Louis Abel-Truchet est  l’élève de Jules Lefèbvre et de Benjamin Constant à l’Académie Julian à Paris. À partir de 1891 il expose sa peinture dans divers salons, notamment au Salon d’Automne. Il participe également au  Salon des Artistes Français  et  au salon de la Société Nationale des Beaux-Arts dont il devient membre sociétaire en 1910. 

Peintre de scènes de genre, de portraits et de paysages, il a adopté le style impressionniste et a consacré une grande partie de son œuvre à représenter des scènes parisiennes dont beaucoup sont situées à Montmartre. De ses nombreux voyages en Italie et dans le Sud de la France il a rapporté des natures mortes, des vues de campagne et de jardins . Il éxécute également quelques  peintures orientalistes,  souvenir d'un séjours à Tunis .

Il est aussi aquarelliste , graveur et  il exécute une affiche pour l’Exposition Universelle de 1900, « La Lune à un mètre ».
Son œuvre est très représentative de son époque. En 1903, il expose des gravures de couleur à la Société des Peintres Lithographes, « Danseuses et Quadrille au Moulin-Rouge » ; en 1904, La Revue de l'Art Ancien et Moderne publie une gravure, « le Café de Paris », où il dépeint son amour de la vie montmartroise avec un esprit satirique.
De son voyage à Venise, 1906-1907, il ramène des gravures qu’il présente aux Expositions de la Gravure Originale en couleurs chez le marchand Georges Petit, « La Salute », « Le Rialto », et « Les Gondoles ».

Louis Abel Truchet est aussi un fervent dessinateur de journaux satiriques auxquels il a beaucoup contribué pendant la guerre, prenant une position  antimilitariste. Plusieurs dessins sont lithographiés  : « Si vous comptez sur lui »(sans doute une caricature de Joffre), « Le Calvaire » en 1917. Engagé volontaire, il meurt à la guerre en 1918. Deux de ses peintures figureront à titre posthume à l’Exposition des Artistes Morts pour la Patrie au Salon d’Automne de 1919 .

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site