Fermer

Jean-Paul Sinibaldi

L'atelier

Huile sur toile  signée en bas à gauche

93 x 75 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
L'atelier
Huile sur toile  signée en bas à gauche
93 x 75 cm

Biographie de Jean-Paul Sinibaldi

Jean-Paul Sinibaldi est né à Paris le 17 mai 1857. 
Peintre de genre, il est l’élève d’Alexandre Cabanel à l’Académie des Beaux-Arts de Paris et du célèbre peintre académique belge Alfred Stevens. Il débute au Salon des Artistes Français en 1881 et y expose régulièrement, principalement des scènes de genre et des sujets d’histoire. En 1886 il obtint le second Prix de Rome. Il reçoit une Mention Honorable en 1886 et une médaille de seconde classe en 1898.

En 1888, grâce à sa Fille de Rajahs il obtient une bourse de voyage qui lui permet d’aller étudier la peinture en Italie. Il est honoré d’une médaille de bronze à l’Exposition Universelle de 1889 et d’une médaille d’argent à celle de 1900.

Il a également travaillé à la décoration de l’Hôtel de Ville de Paris et de la mairie de Lille. Au tournant du siècle, il exécute également des peintures symbolistes avant de devenir directeur de l’École des Beaux-Arts de Lille. Il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur 1900.

Jean-Paul Sinibaldi restera ancré dans la région de Bourg-en-Bresse grâce à son beau-père, l’architecte Tony Ferret. Ce dernier occupe en effet le poste d’architecte départemental et recommande notamment son gendre pour la décoration du château de Neuville-sur-Ain en 1895.

Notre tableau a été exposé en 1893 à l’Association alsacienne des arts de Mulhouse où il sera vandalisé par un jeune homme. L’Express du Midi daté du lundi 19 Juin 1893 relate ainsi les faits dans sa rubrique Vandalisme « Paris, 18 Juin Un acte de vandalisme révoltant vient d’être commis à Mulhouse à l’exposition de la Société des arts. …. . Une des toiles exposées intitulée Un Avis, de M. P. Sinibaldi, représente un atelier de peintre ; deux camarades discutent sur la valeur dun tableau, tandis que le modèle, une jeune femme à demi-vêtue, accroupie sur un fauteuil tient le premier plan. Or, la tête et le buste de la jeune femme ont été enlevés à l’aide dun canif » Le peintre s’occupera lui-même de la restauration de ce tableau, qui sera rentoilé et dont le modèle sera repeint. On peut encore voir les stigmates de cet acte autour du modèle dont le jeune homme était semble-t-il tombé trop amoureux.

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site