Fermer

Charles Camoin

"Paysage"

Huile sur toile Signée en bas à droite

73 x 92 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Paysage
Huile sur toile signée en bas à droite
73 x 92 cm

32 avenue Marceau
75008 Paris

+33 (0)1 42 61 42 10
+33 (0)6 07 88 75 84

contact@galeriearyjan.com

Biographie de Charles Camoin

Charles Camoin naît en 1879 à Marseille. Il suit des cours de dessin de l’École des Beaux-Arts de Marseille et reçoit en 1895 un premier prix de figure. 

A partir de 1898, Camoin étudie au Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Gustave Moreau. Il y rencontre Henri Matisse, Albert Marquet et Henri Manguin. Après la mort de Moreau, Camoin décide de s’inscrire dans l’atelier libre de l’Académie Camillo. Il copie en parallèle les grands maîtres au musée du Louvre, notamment Delacroix, Rubens et Fragonard. Il réalise ses premiers paysages et croquis de la ville de Paris dans les années 1900. 

En 1902, Camoin rencontre Paul Cézanne à Aix-en-Provence avec qui il se lie d’amitié. Après son service militaire, l’artiste rentre à Paris en 1903 et se joint au groupe d’artistes réunis autour d’Henri Matisse : Henri Manguin, Albert Marquet et Jean Puy. Ils exposent ensemble à la galerie de Berthe Weill. Il participe avec eux à la "Cage aux fauves" du Salon d’Automne de 1905. 

Dès lors affilié au fauvisme, il connaît rapidement le succès, exposant régulièrement dans les salons parisiens et européens. En 1908, Camoin a sa première exposition particulière, à la galerie du jeune marchand d’origine allemande, Daniel Henri Kahnweiler.Il rejoint Matisse à Tanger où il passe la saison de l’hiver 1912-1913. À son retour de Tanger, Camoin détruit une grande partie des toiles se trouvant dans son atelier. 

Après la guerre 1914-18, Camoin partage sa vie entre son atelier de Montmartre et celui de Saint-Tropez où il s’installe en 1921, affirmant de plus en plus son goût pour une peinture sensuelle, voluptueuse et spontanée, empreinte de la présence de Renoir auquel il rend d’ailleurs visite en 1918. 

Camoin demeure toute sa vie attaché à ses thèmes de prédilection : les paysages du Midi, les portraits de femmes, les natures mortes et nus. Même si Camoin favorise dans son œuvre l’expression par la couleur, elle demeure toujours attachée à la transcription du motif et de ses variations lumineuses. Il fut donc sans doute « le plus impressionniste des fauves », comme l’écrivait Bernard Dorival. 

Deux grandes expositions rétrospectives sont organisées après sa mort : à Nice en 1971 et plus récemment au musée Cantini à Marseille en 1998. 

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site