Fermer

Edouard Dammouse

L'atelier des céramistes

Huile sur toile signée en bas à droite et datée 1899

97,5 x 130,3 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
L'atelier des céramistes
Huile sur toile signée en bas à droite et datée 1899
97,5 x 130,3 cm

Biographie de Edouard Dammouse

Né dans le quartier de Belleville à Paris dans une famille d’artistes, Édouard Dammouse est le deuxième fils de Pierre Adolphe Dammouse employé comme sculpteur et décorateur à la Manufacture de Sèvres. Il commence véritablement son enseignement artistique auprès de Félix Bracquemond, peintre de genre, aquarelliste, pastelliste et graveur. Aux côtés de Marie Bracquemond, épouse de son maître et aussi artiste, il perfectionne sa technique de peinture. En effet celle-ci fréquente nombre d’artistes de renom, parmi lesquels Courbet, Edmond de Goncourt, Degas, Manet, Fantin-Latour, Gauguin, ainsi que Monet qu’elle admire partculièrement. Elle expose avec le groupe des impressionnistes en 1879 et 1880, où elle est citée aux côtés de Berthe Morisot, Mary Cassatt et Eva Gonzalès. C’est dans cet environnement prolixe que le jeune Dammouse apprend la peinture et fait ses débuts au Salon des Artistes Français en 1879 avec un portrait du « Père Devers ».

Dès 1872, Édouard Dammouse travaille également aux côtés de céramistes. En effet, Charles Haviland, désireux de moderniser la production des porcelaines de la manufacture Haviland de Limoges, a confié la direction de l’atelier de la rue d’Auteuil à Bracquemond. Celui-ci évitant de faire appel uniquement à des céramistes de métier, s’adresse à des peintres pour produire des oeuvres d’art uniques et réaliser de véritables peintures sur faïence décorées à la barbotine. Cette technique de décor a été mise au point par Ernest Chaplet à la manufacture Laurin de Bourg-la-Reine. C’est ainsi qu’Édouard Dammouse et son frère céramiste de formation, Albert Dammouse, croisent le chemin de Chaplet avec lequel ils travailleront plusieurs années, même après la fermeture de la manufacture en 1881. À l’atelier d’Auteuil, Albert Dammouse découvre les charmes du grès, lui révélant au détour de vases et de bustes, les possibilités de ce matériau remis au goût du jour. Ensuite, les frères Dammouse rejoignent Chaplet à l'atelier de la rue Blomet de 1882 à 1886, puis ils ouvrent en 1887 leur propre atelier de production de grès, situé au 12 rue des Fontaines à Sèvres.

L’un des  tableaux  que nous présentons est justement l’atelier de Sèvres. Le peintre représente au fond de l’atelier son frère aîné en plein travail accompagné d’un de ses élève au premier plan. Dammouse dévoile l’intimité de son atelier et immerge le spectateur dans le travail des céramistes. Au mur une affiche de Jules Chéret apporte couleurs et mouvement, tandis que les sculptures, bustes et poteries sont bien alignées sur les étagères. Contrairement à la décoration de céramique, Édouard Dammouse retrouve avec la peinture de chevalet une plus grande liberté d’exécution qui lui permet de capter le mouvement et traduire par l’emploi de couleurs sobres toute le délicatesse d’un intérieur d’atelier. Sa touche précise et délicate ainsi que la multitude des détails rappellent cependant le travail méticuleux du céramiste. Ce tableau rend un bel hommage aux céramistes qui bien qu’artisans se révèlent également être de véritables artistes. 

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site