Fermer

Edmond Dulac

Portrait d'Eléonora

Aquarelle et gouache sur papier , vers 1907

20 x 25,5 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Portrait d'Eléonora
Aquarelle et gouache sur papier , vers 1907
20 x 25,5 cm

32 avenue Marceau
75008 Paris

+33 (0)1 42 61 42 10
+33 (0)6 07 88 75 84

contact@galeriearyjan.com

Biographie de Edmond Dulac

Né en 1882 dans une famille de la bourgeoisie toulousaine, Edmond grandit dans un milieu sensible à l'art. Son père, drapier de profession, restaure parfois des tableaux et son oncle importe des œuvres d'art orientales : estampes japonaises, miniatures persanes et indiennes.

En 1899, Dulac obtient son baccalauréat et entre à l'université de Toulouse en droit. Parallèlement, il suit les cours de l'École des beaux-arts de Toulouse où il reçoit de nombreux prix durant l'année 1900. Cette réussite l'encourage à quitter l'université et à suivre pleinement l'enseignement académique de l'École des beaux-arts de Toulouse, alors dirigée par Jean-Paul Laurens.

En 1902, il obtient un petit prix municipal de peinture avec la toile « Marcus dans les marais de Minturne ». Tandis qu'il parfait sa formation, Edmond commence des travaux d'illustration pour des programmes ou des revues telles L'Effort, Le Télégramme ou L'Âme latine. En 1903, il reçoit le deuxième prix municipal de peinture, dit aussi prix Suau pour son tableau « Salammbô dans la tente de Mâtho », d'après le roman de Gustave Flaubert. Une bourse accompagne ce prix et lui permet d'aller à Paris où il entre à l'académie Julian. En 1904 il expose le portrait de sa grand-mère au Salon de printemps, tableau qu'il avait exposé à Toulouse en 1903. Mais Dulac est déçu par le style qui est enseigné à l'Académie Julian il ne fréquente les cours que trois semaines et décide de partir tenter sa chance dans l'illustration britannique.

Il traverse donc la Manche en 1905, à l'âge de 22 ans, et obtient un contrat d'illustrateur. À cette époque l'industrie du livre est florissante grâce aux évolutions techniques qui permettent d'augmenter la productivité et de réduire les coûts. Dès son arrivée, Edmund Dulac est embauché par le Pall Mall Magazine mais aussi par l'éditeur J. M. Dent pour lequel il illustre l'intégralité des œuvres des sœurs Brontë. Son travail attire alors l'attention des Leicester galleries de Londres qui lui commandent des illustrations pour les Mille et Une Nuits : Stories from the Arabian Nights. Les éditeurs Hodder & Stoughton, séduits par son travail, voient en lui un autre Arthur Rackham qui est alors un illustrateur admiré et renommé. Dès 1907, un contrat lie donc Dulac à Hodder & Stoughton qui publient alors les ouvrages dont les illustrations originales, pour la plupart des aquarelles, sont exposées aux Leicester geleries. S'ensuit pour Dulac une période faste où il intègre le très fameux London Sketch Club.

Grand amoureux de l'estampe japonaise et de la miniature persane, Dulac exprime ce goût dans les illustrations pour Princess Badoura (1913) et Simbad the Sailor and other Tales from the Arabian Nights (1914).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, fin 1940, Dulac est présenté au général de Gaulle à Londres. Il réalise alors les timbres des colonies ralliées à la France libre.

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site