Fermer

Georges Lacombe

Le Chêne, Forêt d'Écouves

Huile sur toile signée et datée 1904 en bas à droite

92,3 x 67,5 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Le Chêne, Forêt d'Écouves
Huile sur toile signée et datée 1904 en bas à droite
92,3 x 67,5 cm

32 avenue Marceau
75008 Paris

+33 (0)1 42 61 42 10
+33 (0)6 07 88 75 84

contact@galeriearyjan.com

Biographie de Georges Lacombe

Georges Lacombe grandit à Versailles où il est né en 1868, dans une famille aisée. Son père journaliste, ami et ancien secrétaire de Lamartine, pratique la sculpture sur bois à ses heures perdus, tandis que sa mère peint et dessine habilement. Elle lui prodigue un enseignement artistique tout en lui donnant une éducation stricte chez les Eudistes à Saint-Jean-de-Béthune à Versailles. Il intègre l’Académie Julian en 1890 où il suit les cours d’Alfred Philippe Roll, de Georges Bertrand et d’Henri Gervex.

Séjournant tous les étés à Camaret dans le Finistère de 1888 à 1897, il y côtoie de nombreux artistes et, par le biais d’amis communs, fait la connaissance de Paul Sérusier en 1892. Sérusier réalise une fresque à thème breton dans l’atelier de Lacombe à Versailles que ses amis Nabis visitent tour à tour. Le jeune artiste rejoint rapidement le groupe des Nabis et expose à leurs côtés chez Le Brac de Boutteville deux bois sculptés en 1893. La même année, sa rencontre avec la peinture de Paul Gauguin lors de son exposition au sein de la Galerie Durand-Ruel influe fortement son œuvre. 

Georges Lacombe participe dès 1895 au Salon de la Société des Artistes Indépendants. Ses envois sont remarqués par la presse de l’époque. Puis il participe à la onzième exposition des « Peintres Impressionnistes et Symbolistes ».

Jusqu’à ces expositions, Georges Lacombe, surnommé le « Nabi Sculpteur », a surtout exposé des bois sculptés. La peinture lui permet d’étendre son expression artistique. Il aime représenter les sous-bois au couchant, les arbres en automne, dans une alliance un peu mystique de mauve, de violet et d'or. Son style est proche de celui des symbolistes, il est touché par le japonisme et ses œuvres révèlent une grande poésie. Installé en 1898 près d’Alençon à Saint-Nicolas-des-Bois aux pieds de la forêt d’Écouves, il y trouve son inspiration et réalise au moins cent toiles représentant les arbres d’Écouves.

Sa rencontre avec le peintre belge Van Risselberghe en 1904 fait évoluer sa technique vers le post impressionnisme. Il livre alors dans ses toiles une interprétation de la lumière très sensible, à travers les forêts ou sur les champs et les jardins normands.

Atteint d’une tuberculose durant la Première guerre mondial, il décèdera prématurément en 1916. N’ayant nul besoin de vendre ses toiles, ce n’est qu’en 1924 à l’occasion d’une grande rétrospective à la galerie Balzac, que son œuvre peinte sera réellement exposée. 

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site