Fermer

Gustave Loiseau

Chaumière près de Vaudreuil

Huile sur toile  signée et datée 1903 en bas à gauche

46,5 x 55,5 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Chaumière près de Vaudreuil
Huile sur toile  signée et datée 1903 en bas à gauche
46,5 x 55,5 cm

Biographie de Gustave Loiseau

Fils de commerçant boucher, Gustave Loiseau est né à Paris où il se destine à reprendre le commerce familiale. Cependant à l’adolescence, le jeune homme est attiré par le dessin et l’aquarelle. Après avoir subi une attaque de fièvre typhoïde à laquelle il crut succomber en 1880, il expose à ses parents son désir de devenir peintre. Gustave Loiseau est alors placé chez un décorateur, et commence son apprentissage.

Après avoir reçu un héritage de sa grand-mère, le jeune peintre fréquente en 1888, l'École des Arts Décoratifs puis, en 1889, l'atelier du peintre Fernand Quignon qui lui conseille d'aller à Pont-Aven. À son arrivée en mai 1890, il loge à la Pension Gloanec où il rencontre Maufra, Moret et Gauguin. Ce dernier lui prodigue de nombreux conseils, et les premières œuvres de Loiseau révèlent une influence certaine du maître. Cependant le jeune peintre trouve bientôt un style bien à lui, et se plaît à peindre à des heures inhabituelles pour étudier les effets de lumière. Il aime représenter les changements qui s'opèrent dans la nature au fil des saisons et fait vibrer la matière par un fin réseau de traits superposés en tous sens.

A partir de 1894, Loiseau participe aux 6e, 7e et 8e expositions des peintres impressionnistes et symbolistes chez Le Barc de Bouteville à Paris avec des paysages dont Matinée de septembre à Pont-Aven et Crue de l'Aven.En 1897 il signe un contrat avec Paul Durand-Ruel qui expose ses tableaux dans sa galerie de New York aux cotés de Moret et Maufra.  En 1901, Durand-Ruel lui offre sa première exposition solo à Paris.

Les paysages de Loiseau sont empruntés principalement à la Bretagne mais aussi à la vallée de l’Oise, à Paris, à Dieppe ou encore à Moret-sur-Loing. Il reste fondamentalement impressionniste, aimant multiplier les vues d’un même motif sous des variations atmosphériques à l’instar de Monet, empruntant également à ce dernier quelques uns de ses thèmes dont une série de peupliers, des vergers et des vues de la cathédrale d’Auxerre. Durant l’hiver il réalise plusieurs vues du pont de Pontoise mettant en scène la ville sous la neige, le gel de l’Oise puis la débâcle des glaces avec une facture qui présente la double influence de Pissarro et de Monet. Il aime particulièrement l’ambiance créée par les nuages vaporeux et le brouillard qui révèlent la beauté de la nature.

Si Gustave Loiseau a peint peu de portraits, il s'est toutefois intéressé aux personnages en mouvement livrés à leurs activités quotidiennes : dockers s'affairant autour des bateaux, Bretonnes en coiffe sortant de la messe ou se rendant au marché de Pont-Aven, circulation intense des voitures place de la Bastille ou place de l'Etoile à Paris.

L’artiste a également manifesté un intérêt croissant pour la nature morte qu'il appréhende d'une façon particulière. Son style essentiellement impressionniste dans ses paysages ou ses scènes de rues, acquiert pour l'occasion une résonnance classique, une composition géométrique très sobre, presque synthétique lorsqu’il s’agit de peindre des natures mortes.

Résolument indépendant, il aimait se décrire ainsi : “Je travaille dans mon petit coin, comme je peux, et m'essaye à traduire de mon mieux l'impression que je reçois de la nature... C'est mon instinct seul qui me guide et je suis fier de ne ressembler à personne...”.

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site