Fermer

Alfons Mucha

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Biographie de Alfons Mucha

Né en 1860 dans le sud de la Moravie, Alfons Mucha commence à dessiner à l’âge de huit ans. La peinture religieuse qu’il découvre à Prague va beaucoup l’influencer, notamment les fresques de l'église d’Usti et de l’église Saint-Ignace.

Refusé à l’Académie des beaux-arts de Prague, il s’installe à Vienne en 1879. La ville est alors une grande capitale artistique et culturelle. Il y travaille comme décorateur dans la plus grande entreprise de décors de théâtre de la ville, Kautsky-Brioschi-Burghardt, et réalise quelques commandes privées.

Après avoir étudié à l’Académie des beaux-arts de Munich, où il acquiert une formation académique en dessin de figures, Mucha arrive à Paris en 1887, comme de nombreux étudiants en arts venus d’Europe centrale. Dans la capitale, il suit les enseignements de Jules-Joseph Lefebvre et de Jean-Paul Laurens à l’Académie Julian, puis à l'Académie Colarossi. Les compositions allégoriques de Lefebvre, avec leurs figures de femmes idéalisées, et les grandes peintures historiques de Laurens, ont probablement influencé le style de Mucha.

Mucha se lance dans l’affiche, un domaine promis à un immense essor. Il parvient ainsi à se faire une place comme illustrateur grâce à sa formation artistique académique et aux nouvelles techniques d’impression qui se développent alors. Son talent lui vaut d’être embauché par la prestigieuse maison d’édition Armand Colin.

En 1894, l’actrice Sarah Bernhardt commande de toute urgence une affiche pour sa nouvelle pièce, « Gismonda », jouée au théâtre de la Renaissance qu’elle dirige. Par un hasard de circonstances, c’est Mucha qui compose l’affiche. La tragédienne est tellement séduite par son style sophistiqué qu’elle embauche l’artiste pour six ans. Il réalise notamment « Lorenzaccio », « La Dame aux camélias » (1896), « Hamlet » et « Médée » (1898).Les affiches connaissent un succès retentissant, de sorte qu’elles deviennent tout de suite des objets de collection.

Le style de Mucha connaît un très grand succès, à tel point qu’il est couronné par une médaille d’argent lors de l’Exposition universelle de 1900. En 1901, il reçoit,la Légion d’honneur pour sa contribution à l’Exposition universelle de Paris. Il sera également élu membre de l’Académie tchèque des sciences et des arts.

Mucha fait six voyages aux USA entre 1904 et 1913 et enseigne dans des écoles d’art à New York, Chicago et Philadelphie.

En 1911, de retour à Prague et à l’âge de cinquante ans, l’artiste se lance dans « L’Épopée slave », un ensemble de vingt tableaux monumentaux racontant l’histoire des slaves. Il y consacrera le reste de sa vie, travaillant dans un atelier qu’il loue dans le château reculé de Zbiroh, en Bohême occidentale. L’œuvre est présentée à Prague le 28 octobre 1928, à l’occasion du dixième anniversaire de la Tchécoslovaquie.

 

32 avenue Marceau
75008 Paris

+33 (0)1 42 61 42 10
+33 (0)6 07 88 75 84

contact@galeriearyjan.com

Demande d'informations >
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site