Fermer

Gustave Poetzsch

Jeune femme et enfants sur la plage, Deauville

Huile sur toile signée et dtaée 1913 en bas à droite

37 x 54 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Jeune femme et enfants sur la plage, Deauville
Huile sur toile signée et dtaée 1913 en bas à droite
37 x 54 cm

Biographie de Gustave Poetzsch

Peintre de la Belle Époque, Gustave Poetzsch est né en 1870 à Neuchâtel où il a rapidement commencé à étudier la peinture. Les montagnes et les lacs suisses représentent la source première de l’inspiration du jeune peintre tourné vers la nature. Cependant, désireux de perfectionner sa technique, il se rend à Paris en 1892 et s’inscrit à l'Académie Julian. Il est reçu à l’école des Beaux-Arts en 1895. Là, il intègre l’atelier de Gustave Moreau aux côtés d’Henri Matisse, Charles Camoin et Paul de Frick. En 1896, il épouse Marie-Louise Aulagne, modiste et chapelière reconnue du Faubourg Saint Honoré. Grâce à elle, il fréquente les endroits à la mode et la grande bourgeoisie.

Il se rend à Deauville qui attire le beau monde parisien, les aristocrates anglais et les milliardaires américains. L’ouverture des Palaces Normandy et Royal, le yachting, le golf, les bains de mer et les joaillier et modiste de renom font de Deauville le lieu de villégiature idéal de ce début de siècle.

Gustave Poetzsch est le témoin de cette période de faste et assistera fin août 1913 à l’arrivée de la course Paris-Deauville réservée aux hydravions biplaces, raid de vitesse suivant les boucles de la Seine et prélude au concours des avions marins de Deauville. Cet événement ravit les estivants que le peintre immortalise sur ses toiles. Il peint également sa femme sur la plage et accorde toujours un soin particulier aux détails des costumes et accessoires de mode. La riche clientèle de la modiste lui fournit une source d’inspiration continue. II a exposé à partir de 1895, à Paris au Salon des Indépendants, au Salon des Artistes Français et de la Société Nationale des Beaux-Arts. Il participe également à l’Exposition Universelle de Paris de 1900.

Scènes de la vie quotidienne, paysage et nature morte parsèment l’œuvre du peintre. À Yssingeaux en Haute-Loire où il possède une maison, il se plaît à peindre les dentellières et la nature.  On peut aussi voir au Musée Carnavalet ses dessins de la déroute des allemands en 1944 à Paris. Une rétrospective de ses œuvres eut lieu au Musée des Beaux-Arts de Neuchâtel en 1950.

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site