Fermer

Paul Signac

" Le Port de Loc Malo "

Aquarelle signée, datée et située en bas à droite: P.Signac, Loc malo 1922

28 x 43 cm cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]
Le Port de Loc Malo
Aquarelle signée, datée et située en bas à droite: p.signac, loc malo 1922
28 x 43 cm

32 avenue Marceau
75008 Paris

+33 (0)1 42 61 42 10
+33 (0)6 07 88 75 84

contact@galeriearyjan.com

Biographie de Paul Signac

Peintre français, né à Paris d'une famille aisée, Paul Signac se forme seul sous l'influence de Monet et des Impressionnistes, comme en témoignent ses premières toiles, ( Port-en-Bessin, l'avant-port - 1882-1883).

Il est un des fondateurs de la Société des Artistes Indépendants en 1884, à l'âge de 21 ans. Il y rencontre Georges Seurat, qui peint alors sa célèbre toile: «  Un Dimanche à la Grande Jatte ».

Très frappé et inspiré par ce travail, Signac présentera des œuvres innovantes à la dernière exposition impressionniste de 1886, exécutées selon la technique divisionniste de Seurat, basée sur le contraste simultané des couleurs divisées en « points », (pointillisme).

C'est en étroite collaboration avec ce dernier que Signac va jeter les bases théoriques du néo-impressionnisme, mouvement charnière qui reliera les tendances les plus avancées du XIXème  siècle à l'art du XXème.

Devenant la force motrice du groupe après la mort de Seurat en 1891, il assure l'importante charge de poursuivre l'expérience du mouvement. Il rédige un ouvrage capital, « D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme », (1889), qui expose les conceptions du groupe et qui aura une grande influence sur les générations postérieures, suivi d'un autre essai, «  Le Sujet en peinture » et d'un Journal, précieux par les témoignages qu'il apporte. Inspiré également par le naturalisme de Caillebotte, Signac applique dans ses toiles les théories sur les rythmes et les mesures de lignes et de couleurs.

Cependant, à partir de 1896, sa technique évolue et s'émancipe par rapport aux théories strictes de la « division ». La touche se libère et s’élargit, le peintre s’exprime avec plus de sensibilité, dans des aquarelles ou des croquis au fusain ou à l’encre. Il découvre la lumière du Midi et s’installe à Saint-Tropez, où il attire de nombreux peintres, notamment Matisse, en 1904.

Marin expert, il navigue à Rotterdam, Constantinople, Londres, Venise, et traduit la vie des ports dans ses peintures et aquarelles. Lorsqu'il ne réside pas sur la côte française, le peintre fréquente les bords de Seine. C'est là que, sous la houlette de Gustave Caillebotte, il devient un amoureux du paysage marin et un adepte de la voile. Il possédera lui-même une trentaine de bateaux, comme le Tub , qu'il place au premier plan de deux tableaux en 1888. Plus tard, deux amis peintres témoigneront de cette passion de naviguer. Théo Van Rysselberghe peint en 1897, «  Paul Signac à la barre de son bateau» et, trente ans plus tard, Pierre Bonnard réalise une grande huile, «  Signac sur son bateau ».

Tout au long de sa vie, Signac peindra, à l'huile ou à l'aquarelle, des marines délicatement colorées, calmes et harmonieuses, comme ce port à Loc Malo, daté de 1922, que nous présentons ici. « Une véritable flottille au service de la peinture », selon les termes de son ami critique d'art, Félix Fénéon.

Considéré par de nombreux experts comme l'un des plus grands aquarellistes du 20éme siècle, il cherchera toujours à préserver l'originalité de son oeuvre, continuant de s'intéresser à tous les courants artistiques novateurs et de participer activement à la Société des Artistes Indépendants.

Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site