Fermer

Edwin Lord Weeks 

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Biographie de Edwin Lord Weeks 

Né à Boston, Edwin Lord Weeks est considéré comme l’artiste Orientaliste américain le plus célèbre avec Frederic Arthur Bridgman. Issu d’une riche famille de marchand d’épices et de thé, il est soutenu par ses parents dans son orientation artistique. Très jeune, il commence à voyager en Floride puis en Amérique du Sud pour dessiner. A 21 ans, il ouvre un premier atelier à Newton et se marie la même année.

En 1871, accompagné de son ami l’illustrateur A.P. Close, il réalise son premier grand voyage à travers l’Égypte, les Terres Saintes et la Syrie. Le jeune peintre rapporte de ses périples des croquis qui décrivent des scènes de la vie quotidienne et de paysages d’Afrique du Nord. Il se trouve à Tanger en 1872 où il peint le port qui est l’une de ses premières œuvres typiquement orientaliste.

De retour à Newton, Weeks est salué par la critique qui loue ses talents artistiques et fait l’éloge des compositions orientalistes qu’il expose au Boston Art Club. « Weeks n’a jamais rien mieux exécuté que les deux paysages orientaux qu’il présente ici : L’ampleur du traitement et la luminosité des coloris s’avèrent extrêmement marquées,…, les qualités d’atmosphère apparaissent résolument comme le meilleur de ce qu’il nous ait jamais donné

Edwin Lord Weeks décide de poursuivre sa formation artistique à Paris en 1874 avant de reprendre la route de l’Orient. Dans l’attente de rejoindre l’atelier de Jean-Léon Gérôme, il fréquente d’abord l’atelier de Léon Bonnat. Celui-ci encourage déjà ses élèves à pratiquer la peinture en plein air afin d’étudier les effets de la lumière du soleil et des ombres. Finalement satisfait de l’enseignement moderne de Bonnat, Weeks restera durant près d’un an et demi dans son atelier et ne rejoindra jamais celui de Gérôme bien qu’il connaisse personnellement le maître.

L’artiste organise de nombreuses expositions en Amérique qui connaissent  un grand succès, notamment  en février 1877 à la Noyes and Blakeslee Gallery de Boston. Il expose également au Salon de Paris en 1878 un Chamelier Marocain. Ses tableaux sont très appréciés par le public et il vit très confortablement de son travail.

En 1883, il se rend une première fois en Inde passant ses journées à peindre et ses nuits à développer les photographies qu’il utilisera pour les détails architecturaux et les arrières plans de ses compositions.

Il retourne en Inde en 1892, dépêché par le Harpers’ magazine avec le journaliste Théodore Child chargé d’écrire des articles illustrés par Weeks. Un long périple les mène de Saint-Pétersbourg au Kurdistan, puis à travers la Perse. Ils voyagent à cheval, dressant leurs tentes chaque nuit et vivant tel des bédouins. Son compagnon de voyage mourra malheureusement de la typhoïde durant leur périple, mais Weeks passera deux ans en Inde avant de rentrer à Paris. Ses scènes de la vie en Inde seront extrêmement appréciées aussi bien en France qu’aux Etats-Unis. Il raconte ce long voyage dans son livre De la Mer Noire à travers la Perse et l’Inde et deux ans plus tard il publie Les Episodes de Montagne.

Weeks obtient la Légion d’Honneur en 1896. Définitivement établi à Paris, il continuera à peindre surtout des scènes indiennes.

32 avenue Marceau
75008 Paris

+33 (0)1 42 61 42 10
+33 (0)6 07 88 75 84

contact@galeriearyjan.com

Demande d'informations >
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site