Fermer

Auguste Toulmouche

Le baiser

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Auguste Toulmouche
1829-1890

Le baiser
Huile sur toile signée et datée 1885 en bas à gauche
80,5 x 56 cm
Cadre 126 x 100 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de Auguste Toulmouche

Auguste Toulmouche est l’un des peintres les plus célèbres du Second Empire. Né à Nantes en 1829, il arrive à Paris en 1846 et devient l’élève de Charles Gleyre. L’artiste expose au Salon de Paris à partir de 1848, obtenant une médaille de troisième classe en 1852, une médaille de deuxième classe en 1861, et une médaille de troisième classe à l'Exposition universelle de 1878. Il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur en 1870.

A ses débuts, dans les années 1850, il peint des tableaux de genre inspirés de l’antiquité et rejoint le « Groupe néo-grec » créé par Gérôme, Hamon et Picou, tous trois élèves de Delaroche ("La Leçon de Lecture", exposé à l’Exposition universelle de Paris en 1855). 

Suivant l’exemple de Hamon, le monde de l’enfance constitue l’un de ses sujets de prédilection. Leur innocence et leur curiosité spontanée fournissent à Toulmouche des thèmes originaux dans lesquels le peintre peut déployer toute son imagination pour séduire ou amuser. C'est le cas dans "La Terrasse" ou dans le tableau conservé au Musée Dobrée de Nantes sous le titre "Un Baiser". Cependant, il délaisse rapidement le style néo-grec pour se tourner vers le monde contemporain ("Le Baiser maternel", Salon de 1857), plus influencé par le néo-classicisme de son professeur Gleyre que par les théories néo-grecques. Il est alors l’un des premiers peintres à composer des scènes inspirées de la vie bourgeoise du Second Empire.

Il se consacre notamment aux scènes de genre, intérieurs de la vie mondaine et aux portraits féminins, qui font sa renommée. Toulmouche connaît un immense succès durant le Second Empire, notamment grâce à ses toiles représentant d’élégantes jeunes femmes bourgeoises. Parmi elles, un portrait de la comédienne Réjane et de la tragédienne Mme Caron. Cousin par alliance de Claude Monet, il accueille ce dernier lors de son arrivée à Paris et est son protecteur, le dirigeant dans ses premiers apprentissages.

Oeuvres similaires

32 avenue Marceau
75008 Paris, France
Du lundi au vendredi de 10h à 19h
Le samedi de 14h à 19h
NEWSLETTER : Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email :