Fermer

François-Xavier Lalanne 

Les trois oies de Sarlat, 1991

98 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Biographie de François-Xavier Lalanne 

François-Xavier Lalanne est un sculpteur et graveur français. Il naît le 28 août 1927 à Agen.

A partir de 1945, il étudie à l’Académie Julian de Paris où il se forme au dessin, à la sculpture et à la peinture. S’installant dans un atelier à Montparnasse, il côtoie ses voisins Constantin Brancusi, René Magritte, Salvador Dali et Jean Tinguely. Ces rencontres influencent de manière significative ses créations et son œuvre. 

En 1952, il réalise sa première exposition personnelle de peinture à la galerie Cimaise.

Mais c’est sa rencontre en 1956 avec Claude Lalanne, une artiste du même nom, qui donne une nouvelle impulsion à sa carrière. Ils se marient et travaillent ensemble sous le nom « Les Lalanne ». Leurs travaux se complètent et s’harmonisent pour arriver à un point d’accord absolu. En 1962, une exposition intitulée « Zoophytes » est organisée à la galerie Jeanine Restany et présente leurs œuvres communes. Le couple décline alors à l’infini bestiaire et catalogues de fruits et de légumes grâce à des influences communes et un goût prononcé pour le dessin. Ils usent de tous les domaines littéraires et plastiques par de multiples références, de la Haute Égypte à l’Art nouveau en passant par les préraphaélites et le surréalisme. Follement drôles, leurs œuvres deviennent la coqueluche du Tout-Paris, comme les Rothschild, les Noailles ou encore Yves Saint-Laurent dont il fait connaissance lorsqu’il signe la décoration de la boutique Dior de l’avenue Montaigne.  

Les Lalanne sont des sculpteurs inclassables. Souvent hybrides, les œuvres qui peuplent leur univers étonnent, amusent et sont riches d’une poésie empreinte de surréalisme et guidée par les jeux de mots, des formes et des matières. Selon eux, la nature offre une infinité de formes qui engendrent meubles, objets pour la table ou encore bijoux. Par leur attirance pour le merveilleux et leur regard décalé sur la nature, ils veulent restituer à la sculpture une dimension familière et un éventuel usage. Les animaux sont notamment soumis aux contraintes de l’art décoratif avec beaucoup d’humour. Les Lalanne souhaitent alors allier le beau à l’utile, la technique à la fantaisie et s’approprier l’art. Selon les mots de François-Xavier Lalanne, « quand on peut s’asseoir sur une œuvre, elle devient plus familière ». 

Couple et artistes de renom, Les Lalanne reçoivent une grande reconnaissance publique. En 1991, le château de Chenonceau organise une exposition, « Les Lalanne ». C’est en 1998 que la mairie de Paris organise une rétrospective au parc de Bagatelle, « Les Lalanne à Bagatelle ». 

Enfin, en 2010, le Musée des Arts décoratifs de Paris leur consacre une exposition rétrospective. 

Nos trois oies complices et amusantes rappellent leurs jumelles qui se trouvent sur la place du marché aux oies de Sarlat-la-Canéda qui fut un haut lieu de foire jusqu’au XXe siècle. Ces oiseaux vendus sur place jusque dans les années 1980 ont inspiré cette œuvre à François-Xavier Lalanne. On retrouve ici tout le vocabulaire humoristique et singulier des Lalanne, propice à l’onirisme et à l’enchantement.

François-Xavier Lalanne 
1927-2008

Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de François-Xavier Lalanne 

François-Xavier Lalanne est un sculpteur et graveur français. Il naît le 28 août 1927 à Agen.

A partir de 1945, il étudie à l’Académie Julian de Paris où il se forme au dessin, à la sculpture et à la peinture. S’installant dans un atelier à Montparnasse, il côtoie ses voisins Constantin Brancusi, René Magritte, Salvador Dali et Jean Tinguely. Ces rencontres influencent de manière significative ses créations et son œuvre. 

En 1952, il réalise sa première exposition personnelle de peinture à la galerie Cimaise.

Mais c’est sa rencontre en 1956 avec Claude Lalanne, une artiste du même nom, qui donne une nouvelle impulsion à sa carrière. Ils se marient et travaillent ensemble sous le nom « Les Lalanne ». Leurs travaux se complètent et s’harmonisent pour arriver à un point d’accord absolu. En 1962, une exposition intitulée « Zoophytes » est organisée à la galerie Jeanine Restany et présente leurs œuvres communes. Le couple décline alors à l’infini bestiaire et catalogues de fruits et de légumes grâce à des influences communes et un goût prononcé pour le dessin. Ils usent de tous les domaines littéraires et plastiques par de multiples références, de la Haute Égypte à l’Art nouveau en passant par les préraphaélites et le surréalisme. Follement drôles, leurs œuvres deviennent la coqueluche du Tout-Paris, comme les Rothschild, les Noailles ou encore Yves Saint-Laurent dont il fait connaissance lorsqu’il signe la décoration de la boutique Dior de l’avenue Montaigne.  

Les Lalanne sont des sculpteurs inclassables. Souvent hybrides, les œuvres qui peuplent leur univers étonnent, amusent et sont riches d’une poésie empreinte de surréalisme et guidée par les jeux de mots, des formes et des matières. Selon eux, la nature offre une infinité de formes qui engendrent meubles, objets pour la table ou encore bijoux. Par leur attirance pour le merveilleux et leur regard décalé sur la nature, ils veulent restituer à la sculpture une dimension familière et un éventuel usage. Les animaux sont notamment soumis aux contraintes de l’art décoratif avec beaucoup d’humour. Les Lalanne souhaitent alors allier le beau à l’utile, la technique à la fantaisie et s’approprier l’art. Selon les mots de François-Xavier Lalanne, « quand on peut s’asseoir sur une œuvre, elle devient plus familière ». 

Couple et artistes de renom, Les Lalanne reçoivent une grande reconnaissance publique. En 1991, le château de Chenonceau organise une exposition, « Les Lalanne ». C’est en 1998 que la mairie de Paris organise une rétrospective au parc de Bagatelle, « Les Lalanne à Bagatelle ». 

Enfin, en 2010, le Musée des Arts décoratifs de Paris leur consacre une exposition rétrospective. 

Nos trois oies complices et amusantes rappellent leurs jumelles qui se trouvent sur la place du marché aux oies de Sarlat-la-Canéda qui fut un haut lieu de foire jusqu’au XXe siècle. Ces oiseaux vendus sur place jusque dans les années 1980 ont inspiré cette œuvre à François-Xavier Lalanne. On retrouve ici tout le vocabulaire humoristique et singulier des Lalanne, propice à l’onirisme et à l’enchantement.

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales