Fermer

Paul Guillaume

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Biographie de Paul Guillaume

Marchand visionnaire et collectionneur français d’art moderne, Paul Guillaume naît à Paris en 1893. 

Issu d’un milieu modeste de Montmartre, son éducation est sommaire et Paul Guillaume doit travailler très tôt dans un garage automobile. Découvrant fortuitement des sculptures africaines dans une cargaison de caoutchouc, il les expose dans la vitrine du garage et attire ainsi l’attention du poète et critique d’art Guillaume Apollinaire. Ce dernier l’introduit dans la bohème artistique d’avant-garde, il rencontre alors Picasso, Picabia, Chirico, Derain, Van Dongen, Soutine, Laurencin ou encore Modigliani. 

Cet environnement propice associé à un regard visionnaire sur les artistes vivants le propulsent en marchand d’art engagé. Dès 1914, il ouvre une galerie près du palais de l’Élysée et fonde en 1918 une revue intitulée « Les Arts à Paris » où il fait la promotion des artistes d’avant-garde. En 1921, il déménage sa galerie rue La Boétie où il présente conjointement peinture d’avant-garde et art africain.

C’est en devenant le conseiller et marchand du riche médecin américain Albert Barnes que sa fortune est faite. La renommée de Paul Guillaume atteint son apogée lorsqu’il est décoré de la Légion d’honneur en 1930. Il est alors avec son épouse Juliette Lacaze (alias Domenica) une des figures emblématiques du Tout-Paris. C’est dans ce milieu qu’il s’amuse à croquer et peindre avec fantaisie, à la manière des artistes qu’il collectionne, ses amis du monde du spectacle et du Paris des Années Folles. L’œuvre de style cubiste « Hilda » illustre parfaitement cette facette de la personnalité de Paul Guillaume. 

Possédant l’une des plus exceptionnelles collections de peinture de l’Europe des années 1930, Paul Guillaume envisage d’offrir sa collection à l’État pour en faire le premier musée français d’art moderne. Sa disparition brutale à l’âge de 42 ans et les ambitions vénales de son épouse donnent lieu à la fameuse « Affaire Lacaze » qui aboutit à l’achat de la collection par l’État. Cette dernière est aujourd’hui visible au musée de l’Orangerie. 

Paul Guillaume
1893-1934

Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales