Fermer

Salvatore Buemi

Musicien africain jouant du Banjo

33,5 x 25 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Salvatore Buemi
1860-1916

Musicien africain jouant du Banjo
Bronze à patine nuancée Fonte : Fonderia Artistica - Sperati Emilio - TorinoHauteur : 33,5 cm; Longueur : 49 cm; Largeur : 25 cm.
33,5 x 25 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de Salvatore Buemi

Salvatore Buemi est né en Sicile, en 1860. Il choisit de quitter sa région natale pour s’établir à Rome afin de poursuivre ses études artistiques. Spécialisé dans la production de sculptures classiques, il produit une grande quantité de bronzes. Acteurs importants pour l’histoire de l’Italie et héros de guerre célèbres se retrouvent au cœur de son œuvre.

En effet, le sculpteur est sollicité pour la réalisation d’un monument particulièrement important à Messine : celui de la Batteria Masotto, tombée lors de la bataille d’Adua en 1896. Ce dernier figure trois soldats en bronze, placés sur une base quadrangulaire. Buemi choisit d’apposer des plaques commémoratives, mentionnant le nom des soldats tombés lors de cette bataille. De part et d’autre du monument, il présente également des canons de la batterie, récupérée par les soldats. 

Il réalise par ailleurs le buste de Francesco Daverio, patriote ayant œuvré au service de l’unification de l’Italie. Il a également portraituré Giacomo Natoli, un militaire et homme politique du Royaume d’Italie, président de l’Association d’assistance et de charité nommée « Croix d’or » dans laquelle il se distingue en participant aux opérations de secours à la population lors de l’épidémie de choléra en 1887. Une partie de sa production artistique se retrouve aujourd’hui au cœur du cimetière monumental de Messine, qui comporte le plus grand nombre d’œuvres sculptées d’Italie.

Cette œuvre, intitulée Musicien africain, jouant du banjo figure un homme, assis sur une natte à moitié déroulée, dans une posture particulièrement naturelle. En effet, Buemi présente son sujet avec les pieds croisés, il joue de son instrument : le banjo africain est un instrument à cordes pincées, dérivé du luth ouest-africain ekonting, très populaire aux États-Unis. Le sculpteur soucieux du rendu anatomique, choisit de traduire les mains de l’homme avec une grande finesse. Le réalisme du visage est particulièrement saisissant.  

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales