Fermer

Pierre Olivier Joseph Coomans

Amour secret

125 x 105,5 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Pierre Olivier Joseph Coomans
1816-1889

Amour secret
Huile sur toile signée et datée 1857 en bas à gauche
125 x 105,5 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de Pierre Olivier Joseph Coomans

Pierre Olivier Joseph Coomans est un peintre, illustrateur et graveur belge. Il nait le 28 juin 1816 à Bruxelles. Élève de Pierre de Hasselaere à l’Académie de Gand puis de Nicaise de Keyser et du baron Wappers à l’Académie royale des Beaux-Arts d’Anvers, il se spécialise dans la peinture d’histoire et de genre. 

En 1841, il expose « La Prise de Jérusalem par les Croisés » et obtient un grand succès, tout comme avec « La Bataille d’Absalon » en 1842. 

Entre 1843 et 1845, il est envoyé par la reine Louise-Marie d’Orléans en Algérie pour suivre l’armée française en Kabylie. Il est alors attaché à l’état-major du maréchal Thomas-Robert Bugeaud et y rencontre le peintre Horace Vernet. Il rapporte de nombreuses esquisses de son voyage qui introduit l’orientalisme dans son œuvre. De ces travaux préparatoires naissent « Danse de femmes arabes », « Paysage de la province de Constantine » ou encore le tableau « Bataille d’Attila dans les champs catalauniques » qui est très remarqué. 

En 1854 et 1855, il rejoint le général Aimable Pélissier et suit une partie de la guerre de Crimée comme peintre militaire ; il y réunit notamment des études pour « Bataille de l’Alma » réalisée en 1855. 

Après cette carrière de peintre militaire, il s’installe dans les environs de Naples et est fasciné par les ruines de Pompéi. Cette découverte modifie sa manière de peindre et les thèmes abordés, il abandonne alors progressivement l’orientalisme au profit de scènes romantiques napolitaines et d’un genre dit pompéien. Il exécute une série de tableaux de genre et de scènes familiales pleines de charme et de grâce, empruntées à la vie antique.  

Son séjour en Grèce et en Turquie est conclu par son installation à Paris en 1860 où il évolue vers un classicisme académique. Il figure alors souvent au Salon où il est notamment remarqué pour son tableau « Le Rêve ».

Après un séjour à Philadelphie et à New-York de 1888 à 1889 où il réalise surtout des portraits, Coomans se fixe à Boulogne-sur-Seine près de Paris.  

Il est aussi l’auteur d’illustrations de livres dont « L’Histoire de la Révolution française », « Mes Prisons » de Sivio Pellico, « Les Belges peints par eux-mêmes » ou encore « L’Histoire de Belgique » écrite par son frère Jean-Baptiste. Ces illustrations lui valent une grande réputation en Belgique. 

Il meurt le 31 décembre 1889 à Boulogne-sur-Seine. 

Notre tableau « Amour Secret » exprime toute la sensualité de la palette de Coomans, tempérée par un style académique de plus en plus prégnant en 1857. La virtuosité de sa technique est à sa plus belle expression par le rendu des chairs, des coiffures et des tissus vibrants d’intensité. La carrière de Coomans est dominée par une diversité exceptionnelle de sujets, passant à la même époque de sujets militaires à des scènes plus intimes. L’audace de ce sujet est parfaitement atténuée par la finesse de la touche picturale. 

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales