Greta Gerell 

Greta Gerell 

Biographie de Greta Gerell  ( 1898-1982 )

Fille du Consul Général des États-Unis à Stockholm, Greta Gerell naît en 1898. Deuxième de trois enfants, la petite Greta est particulièrement sensible au monde des lettres et de la musique auquel sa mère – Anna Gerell Sellman, excellente cantatrice - l’éveille. Décidée à devenir peintre, la jeune Greta fréquente dès l’âge de 15 ans les cours du soir de l’école de peinture Althin, sorte d’institution préparatoire à l’entrée à l’Académie Royale des Beaux-Arts. Elle intègre l’Académie en 1915, devenant ainsi la plus jeune étudiante de l’institut. Excellente élève, elle reçoit la médaille ducale en 1919 et l’année suivante obtient une bourse d’études qui lui permet de continuer sa formation en France.

Dans le Paris des années 20, elle fréquente la Grande Chaumière et entre à l’école d’André Lhote. Ses amis se nomment Picasso, Braque ou encore Juan Gris. Une grande émulation artistique l’entoure et la nourrit.
De retour à Stockholm, elle trouve un atelier et se rend régulièrement sur l’île de Hemmarö qui lui offre la splendeur de ses paysages. Ses premières amours l’amènent à explorer la peinture post impressionniste, jouant avec les tonalités et les coloris révélés par la lumière et la nature sauvage.

Après un voyage d’études à Munich et en Italie en 1924, elle travaille assidument et voit ses œuvres présentées en solo show pour la première fois en 1927 à Stockholm. Le succès est immédiat, son talent reconnu des connaisseurs est loué par la critique.
Elle retourne régulièrement à Paris dans les années 30 avant de rejoindre la Suède à la déclaration de guerre. Elle se réfugie à Hemmarö et fait des études de ciel, mer et nuages dont elle tirera plus tard des paysages.

Après la guerre, elle travaille le « moyen d’arriver à l’expression la plus forte avec les moyens les plus simples », selon la règle de son amie l’actrice Harriet Bosse. Sa technique se fait plus synthétique. Greta Gerell s’adonne de plus en plus à la peinture de nature morte, peint des « objets hors du temps ». Tel Morandi ou Cézanne, elle représente l’existence muette des choses, leur étrangeté intrinsèque, leur poésie intérieure.

Si les paysages dominent encore son œuvre jusqu’aux années 1950, elle ne délaisse pas pour autant les personnages. Elle se concentre sur leur attitude ou leurs gestes, de sorte qu’elle nous plonge dans la profondeur de leur être, sans folklore mais avec une réalité qui tend parfois vers la mélancolie.

De nombreuses expositions à Copenhague, Oslo, Paris, Londres ou encore Bagdad au cours des années 1960 donnent à Gerell une réelle notoriété internationale. En 1965, elle conquiert le cœur des allemands avec ses natures mortes poétiques.
En 1967, elle a créé la Fondation Greta Gerell, à laquelle elle lèguera son art et sa fortune. L'objectif de la fondation est de soutenir financièrement les programmes d'éducation d'orientation anthroposophique et d'offrir des bourses à leurs étudiants.

32 avenue Marceau
75008 Paris, France
Du lundi au vendredi de 10h à 19h
Le samedi de 14h à 19h
NEWSLETTER : Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email :