Fermer

Ernest Hébert

Vierge à l'enfant

61,5 x 39,5 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Ernest Hébert
1817-1908

Vierge à l'enfant
Huile sur toile signée "EH" en bas à gauche
61,5 x 39,5 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de Ernest Hébert

Né en 1817, Ernest Hébert appartient à la bourgeoisie grenobloise. À dix ans, il entre dans l'atelier du peintre Benjamin Rolland, élève de David. À Paris, il intègre l'atelier du sculpteur David d'Angers, puis celui de Paul Delaroche. Reçu avocat en 1839, Hébert obtient la même année le Grand Prix de Rome de Peinture d'histoire, qui lui ouvre les portes de la Villa Médicis, que dirige alors Ingres.

Arrivé à la Villa Médicis en janvier 1840, il fait des excursions à Naples, à l'automne 1842, où il copie les antiques au musée ; puis à Florence en 1843, pour étudier les chefs d’œuvre de la Renaissance. 

Il rentre à Paris en mai 1848 et peint la "Malaria", tableau composé en Italie et qui lui offre son premier grand succès au Salon de 1850. Il retourne en Italie en septembre 1853 pour un voyage dans la campagne romaine. De ce voyage datent deux de ses meilleures œuvres, "Les Filles d'Alvito" et "Les Cervarolles". "Les Filles d'Alvito", ainsi que "Crescenza à la prison de San Germano", reçoivent une médaille de première classe (genre historique) à l'Exposition universelle de 1855. 

Il s'ensuit une période de huit années à Paris, durant lesquelles il rejoint le cercle des artistes à la mode. Familier de la princesse Mathilde, cousine de Napoléon III, il fréquente ses salons. Il y côtoie de nombreux artistes et écrivains (Taine, Renan, Flaubert, Les frères Goncourt, Sainte-Beuve, Dumas fils...). Les commandes officielles affluent, notamment de la famille impériale. 

Le portrait est parfaitement maîtrisé par Hébert qui révèle, avec élégance et subtilité, le statut social du modèle. Les nombreuses commandes exécutées lui donnent une grande liberté matérielle. Mondain, Hébert ne peint presque exclusivement que des femmes de la haute société parisienne. 

Nommé directeur de la Villa Médicis en 1867, il repart en Italie. En 1872, il peint la "Vierge de la Délivrance", présentée à l'Exposition universelle de 1889. En 1874, nommé membre de l'Institut, il regagne Paris, où il assumera plus tard la fonction de professeur aux Beaux-Arts. 

En décembre 1896, il est fait Grand Officier de la Légion d'honneur. En 1900, à l'occasion de l'Exposition universelle, il reçoit la Grand-croix.

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales