Fermer

Charles Wilda

Le marchand de tapis

74 x 68,5 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Charles Wilda
1854-1907

Le marchand de tapis
Huile sur panneau signé, situé et daté "Cairo 1889" en bas à droite
74 x 68,5 cm
Avec cadre 104 x 100 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de Charles Wilda

Peintre viennois, Charles Wilda commence son apprentissage à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, où il suit des cours généraux de peinture de 1869 à 1876. Élève indiscipliné, il doit changer de classe à de nombreuses reprises. 

En 1878, il intègre la classe du célèbre peintre orientaliste Léopold Carl Müller. Ce dernier écrit plus tard dans ses récits de voyage que « les peintures de genre de Charles Wilda sont caractérisées par une observation attentive et une présentation élégante, ses couleurs ont plus d'éclat que de force, sont plus chatoyantes que scintillantes ». Mais Charles Wilda, incapable de se discipliner, doit quitter l’atelier de Müller en 1879, alors qu’il montre un grand sérieux dans son travail.

Accompagné de ses amis et compatriotes Ludwig Deutch et Arthur Strasser, il entreprend de visiter l’Orient. Les artistes traversent l'Egypte au début des années 1880, puis Wilda installe son atelier au Caire de 1882 à 1884. Durant cette période, il expose  régulièrement à la Compagnie des artistes Viennois, dont il devient membre à partir de 1886. Il présente également  de nombreuses œuvres au Salon des Artistes Français telles que  « La Danseuse » en 1883 et  « Le Marchand de souvenirs » en 1884.

En 1886, il s’établit à Paris où il partage un atelier avec le peintre autrichien Arthur Ferraris. Il décide alors de se consacrer essentiellement à la peinture orientaliste. Sa technique précise et son traitement de la lumière sont d’une telle originalité que l’artiste rencontre un grand succès et obtient de multiples récompenses : le prix de L’Empereur en 1895, la médaille de  Bronze à l’Exposition Universelle de 1900, la médaille d’Or des Grands Etats en 1904 et la médaille de l’Archiduc Carl-Ludwig en 1905.

Le prestigieux critique d'art Viennois Ludwig Hevesi écrit en 1903: « Dans ces derniers temps, Léopold Carl Müller trouve en Charles Wilda un excellent successeur ... »

Wilda meurt subitement en 1907 alors qu’il est au sommet de sa carrière de peintre. La Compagnie des artistes viennois vient de perdre un artiste d’une grande virtuosité et apprécié de ses pairs. Elle lui rend un dernier hommage lors d’une exposition commémorative l’année même de sa disparition.

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales