Fermer

Maxime Maufra

Gelée blanche en automne

65 x 81 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Maxime Maufra
1861-1918

Gelée blanche en automne
Huile sur toile signée et datée 1905 en bas à droite
65 x 81 cm
Avec cadre 89 x 105 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Biographie de Maxime Maufra

Maxime Maufra est un peintre, graveur et lithographe français. Il appartient au mouvement postimpressionniste. Il nait à Nantes le 17 mai 1861, ville où il s’initie à la peinture avec Charles et Alfred Leduc en reproduisant des paysages des bords de la Loire. 

Destiné à une carrière commerciale par son père, il séjourne à Liverpool jusqu’en 1883. C’est là-bas qu’il découvre notamment Turner et la puissance de la peinture. Ce séjour outre-Manche est l’occasion pour lui de visiter le Pays de Galles et l’Ecosse aux paysages inspirants et qui le marquent durablement.  

Revenu en France dès 1884, il mène de concert son activité professionnelle et sa pratique artistique. Maufra exécute alors principalement des paysages classiques et Charles Le Roux l’initie à l’impressionnisme. Le peintre John Flornoy invite ensuite Maufra à l’exposition des Beaux-Arts de Nantes qu’il organise en 1886 et qui présente des œuvres de Gauguin, Seurat, Monet, Pissarro, Gérôme, Puvis de Chavannes ou encore Signac. La même année, Maufra est remarqué au Salon par Octave Mirbeau qui parle d’un « art délicat, harmonieux et si différent ». 

L’année 1890 est marquée par sa décision de se consacrer pleinement à la peinture et par sa rencontre avec Gauguin. Il s’installe alors à Pont-Aven puis au Pouldu. Cherchant sa voie, il aborde les paysages et développe une prédilection pour les marines. Il participe en 1894 avec Gauguin et Sérusier à la décoration de l’auberge du Pouldu où il réside. Quittant la Bretagne pour Paris, il reste en lien avec les Nabis Henry Moret et Gustave Loiseau. 

Admirant Sisley et Pissarro, sa touche picturale est parfois marquée par un certain divisionnisme mais c’est avant tout le travail violent de la pâte épaisse qu’il sollicite dans ses œuvres. 

Maufra est le premier à s’installer au Bateau-Lavoir en 1893 où il reçoit ses amis Émile Dezaunay, Aristide Briand mais aussi le poète Victor-Émile Michelet. L’année suivante, il expose au salon des Indépendants où il est remarqué pour ses paysages maritimes qu’il peint exclusivement sur nature. Paul Durand-Ruel entre alors en contact avec lui en 1895 et devient son marchand et ce jusqu’à la mort de l’artiste. Organisant de nombreuses expositions de ses œuvres, il lui assure son succès. 

En 1903, il cofonde avec Frantz Jourdain le Salon d’automne au Petit Palais. La même année, après une longue pérégrination bretonne, il s’installe dans le village de Kerhotin où il cherche à reconstituer un petit groupe d’artistes en ces lieux. Seul Léon Duval-Gozlan se joint à lui. 
La Bretagne fait l’objet de tous ses soins, il en multiplie les motifs et milite pour sa région. Il anime en effet la section « Beaux-Arts » de l’Union régionaliste bretonne. 

Réputé pour ses paysages maritimes grandement estimés, il est fait peintre de la Marine en 1916. Maufra décède le 23 mai 1918 à Poncé-sur-Loire alors qu’il avait planté son chevalet pour peindre comme à son habitude sur nature. 

En 1950, une importante rétrospective de son œuvre est organisée dans une galerie parisienne et préfacée par René Domergue, signe tangible de sa postérité. 

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales