Fermer

Rudolf Ernst

Le fumeur de narghilé

64,5 x 81 cm

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Rudolf Ernst
1854-1932

Mausolée du Sultan Selim II, Istanbul
Huile sur panneau signé en bas à droite
100 x 80 cm
Avec cadre 132 x 110 cm
Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >
Description de l'oeuvre >

Description de l'oeuvre

Le peintre a choisi de représenter le parvis de la mosquée du Sultan Selim II. Ce monument est l’une des dix-huit tombes construites par Sinan, le grand architecte de l’empire ottoman. 

Elle possède les plus beaux exemples de maçonnerie, de travail du bois, de carrelage et d'art calligraphique. L'architecte Sinan a reçu l'ordre du sultan Selim II de lui construire un tombeau. On sait que le tombeau a pu être achevé 3 ans après la mort du sultan Selim II. La façade de l'édifice est recouverte de marbre. La porte d'entrée de la structure est incrustée de nacre, ce qui est connu comme le style Kundekari, et décorée d'écailles de tortue géométriques, ce qui est un exemple exclusif de travail du bois.

Rudolf Ernst, comme il avait l'habitude de le faire tout au long de sa carrière, a dépeint avec beaucoup de détails le mausolée ainsi que la vie autour. Dans une autre peinture, aujourd'hui dans une collection privée, et qui fut exposée au Salon de Paris en 1891 (voir la photo ci-jointe), il a décrit le même endroit mais avec une perspective différente qui lui a permis de décrire la vue autour.

Dans notre tableau, le peintre s'est concentré sur le bâtiment lui-même avec un fantastique sens du détail, comme on peut le voir sur la photo du Mausolée prise vers 1900. Il a animé le lieu par la présence d'un écrivain public et d'un marchand de pastèques devant le bâtiment ainsi que d'un sage sortant du Mausolée.

Exposition

Riyadh, Intercontinental Hotel. Exhibition of Important 19th century paintings of Arabia at the Intercontinental Hotel in 1984

Collection

Ancienne Collection Najd

Littérature

Reproduit dans "Najd, Collection of orientalist paintings" p.78

Biographie de Rudolf Ernst

Figure incontournable de l’école orientaliste autrichienne, Rudolf Ernst est né à Vienne en 1854. Son père est architecte et membre de l’Académie des Beaux-Arts de la ville. Il entre tout d’abord en classe de peinture en 1869, puis de 1873 à 1876, il étudie la peinture d'histoire auprès d’Anselm Feuerbach. Après un différend avec le secrétaire de l’Académie, il quitte Vienne pour Paris où il est bientôt rejoint par Ludwig Deutsch et Jean Discart, anciens élèves de Feuerbach.

À partir de 1877, il expose régulièrement au Salon des Artistes Français. Il y propose son premier sujet orientaliste en 1885, intitulé "Dans la médersa", réalisé après un voyage au Maroc. À dater de cette époque, il se consacre presque exclusivement à la peinture orientaliste. Ernst réalise de nombreux voyages en Orient et fait le portrait de personnages de haut rang au sein de la cour ottomane.

En 1883, il rencontre Osman Hamdi Bey, ancien élève de Gérôme à Paris et fondateur de l’École d’Art de Constantinople. En 1889, il obtient une médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1889 et une médaille d’honneur à celle de 1900.

Les instruments de musique apparaissent à de nombreuses reprises dans les peintures de Rudolf Ernst. Ses compositions sont agencées de telle sorte que les éléments de décoration les plus disparates produisent ensemble un effet d’authenticité. Par la subtile diversité des matériaux et des objets représentés (tapis, tissus, guéridon, céramique), Rudolf Ernst apparaît comme un exemple significatif de ce courant de la peinture orientaliste, qui s’attache à retranscrire l’ambiance exotique par l’abondance des objets artisanaux.

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales