Fermer

Jean Souverbie

Pour une demande d'informations, remplissez le formulaire suivant.

* Champs obligatoires

[Fermer]

Biographie de Jean Souverbie

Figure majeure de la scène artistique du 20e siècle, Jean Souverbie affirmait « moi je n’ai fait que ce que j’aimais, c’est-à-dire des grosses dames nues qui ne foutent rien au soleil. Elles sont sur une plage et puis c’est tout. Mais il y a une espèce de mystère ».

Ce mystère est sans doute le fruit des multiples influences qui ont bercé l’enfance de Jean Souverbie. D’une santé fragile, le garçon ne fréquente pas l’école, mais reçoit des cours à domicile par une préceptrice. Durant cette enfance solitaire et sédentaire, il se nourrit de livres, de théâtre et de peinture. Il se construit alors une culture immense qui lui permettra toute sa vie de puiser sans relâche dans des références philosophiques, poétiques et littéraires. Le peintre se forge un regard unique sur le monde qui l’entoure, d’une sensibilité et d’une profondeur singulières. 

Après avoir étudié assidument le classicisme de Nicolas Poussin, le jeune autodidacte se prend de passion pour les civilisations antiques qu’il découvre dès l’enfance dans le Sud de la France. En 1908, il rencontre pour la première fois Maurice Denis qui commande son portrait au jeune homme de seulement 17 ans. Il entre à l’Académie Julian en 1911 avant de rejoindre l’Académie Ranson en 1916 où il reçoit l’enseignement des Nabis. Il fréquente assidument les artistes parisiens de l’avant-garde dont Picasso, Lhote, Gleizes ou encore Marcoussis rencontrés lors de l’exposition Section d’Or qui les réunit en 1925 à la Galerie Vavin-Raspail.

Jean Souverbie admire particulièrement la peinture de son ami Picasso qui influence profondément sa conception artistique. Il s’approprie rapidement les codes du cubisme avec une approche originale reposant sur le nombre d’or. En 1926, une première exposition lui est entièrement dédiée, toujours à la Galerie Vavin-Raspail, puis en 1929 ce sont 54 œuvres cubistes qu’il expose à la Galerie Bernheim-Jeune.

Dans les années 1930, l’artiste s’oriente vers la réalisation d’œuvres monumentales qui lui valent l’afflux de nombreuses commandes dont la décoration du nouveau Palais de Chaillot. Dans la seconde moitié des années 1940, il est sollicité pour la décoration des grands paquebots en conception et collabore avec les plus grands décorateurs-ensembliers de l’époque. En 1948, Souverbie devient professeur émérite à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts qui ouvre un atelier de peinture monumentale spécialement pour lui. Il y enseigne durant plus de 17 ans. Parfaitement intégré dans la société artistique de son temps, Souverbie est un artiste heureux dont la solide culture personnelle et la philosophie sobre sont perceptibles dans l’intégralité de son œuvre. 

Jean Souverbie
1891-1981

Demande d'informations >
Biographie de l'artiste >

Oeuvres similaires

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir notre newsletter, veuillez saisir votre adresse email ci-dessous.

Ok
Galerie Ary Jan - 32 avenue Marceau, 75008 Paris, France - Tel: +33 (0)1 42 61 42 10 - Mobile: +33 (0)6 07 88 75 84 - contact@galeriearyjan.com - Plan du site - Mentions légales